Le RPG

cropped-burning-incense-smoke_1920x1200.jpg

Je ne pouvais pas faire un blog sans parler de RPG. Il y a tellement à dire là-dessus mais je vais tâcher d’aller à l’essentiel.<3

Le RPG. C’est un peu là où tout a commencé : mon envie d’écrire, de publier des romans, de me laisser guider par cette passion et de réaliser qu’elle a prit une place importante dans mon coeur.

Oui. C’est là où tout à commencé. C’est là où j’ai su ce que je voulais vraiment faire de ma vie. C’est là où je me suis dis que oui. Oui, je voulais devenir écrivain même si ce métier, aussi beau et intense soit-il, n’est pas du tout mis en valeur. C’est là où je me suis épanouie, grandis. J’y es vécu de très beau moment et des moins bon aussi. J’ai rencontré des personnes formidables dont certains, d’ailleurs, font toujours partie de ma vie. (Et je les embrasse très fort en passant car ils se reconnaitront à coup sûr. ❤ ) C’est là où je me suis amélioré. Et que je continue à m’améliorer car après deux ans d’arrêt, j’ai recommencé à rp il y peu. Il y a un an et demi je crois.

Le RPG. C’est de très beau moments. De très beau instants. C’est un lieu sur lequel on peut exprimer toutes ses émotions, exploiter toute son imagination. On s’attache à nos personnages. On les crée. On les joue. On les fais vivre au travers de divers sujets aussi prenants qu’inspirants. On crée des liens aussi. Des liens inoubliables avec d’autres joueurs qui te font vibrer avec leurs plumes. On ris. On pleure. (Car oui le RPG comme le monde de l’écriture, on adore les dramas en tout genre.) Bref. On est animé par une seule et même passion et le désir d’écrire n’en devient que plus grand.

Alors oui. Durant un temps, j’ai arrêté. Je me suis consacré à mes romans mais j’ai très vite compris à quel point le RPG me manquait également. Surtout que la plupart de mes personnages, de mes petits bébés, ont été crée de base sur un forum RPG. C’est juste que par mon amour pour eux, j’avais envie de les exploiter dans un autre contexte, le mien, pour les graver à tout jamais sur le papier et les faire vivre éternellement. Pensée toute particulière pour Dagnir, Keith, Brekon, Junno, Théasa, Jin et bien d’autres qui ont rejoint l’Armée Noire, L’Arc de Sang et Elementum.

Je vais m’arrêter là sinon je risque de m’étaler dessus encore longtemps mais j’en profite également pour remercier mes partenaires d’être là. De me faire vibrer, rêver à chaque seconde. Merci pour tout ces beaux moments. Merci également pour votre amitié car le RPG m’a permis aussi de faire de très belles rencontres. Alors à vous tous qui, soit à partagé il y a longtemps cette passion du rp et ceux qui la partagent toujours sur le forum auquel je suis actuellement. Merci. Merci pour tout et sachez que vous m’inspirez. A chaque réponse postée, mes yeux brillent et mon imagination se met en marche, si bien que oui. Oui, je ne pourrai plus m’en passer. Merci à tous et à très vite pour de nouveaux sujets, de nouvelles aventures tout aussi belle les unes que les autres. Merci d’être là. Tout simplement et je tiens encore à partager cette passion avec vous encore longtemps. ❤

 

 

 

 

 

L’anxiété

L’anxiété. Qu’es-ce l’anxiété?

9f69834c2b52286f136e08fabd62f78b

Je pourrai en dire beaucoup à ce sujet. Très sincèrement, malgré la définition du mot, je cherche toujours pour ma part à la comprendre, à l’apprivoiser. J’ai toujours été une femme stressée. J’ai toujours été quelqu’un de particulièrement anxieuse et peu sûr d’elle qui s’inquiétait plus que de raison. Sauf qu’à l’époque, pendant de longues années, elle n’était pas régulière. Elle ne se faisait entendre que par moment. Des moments bien distinct, précis et ne durait qu’un temps. Un temps bien moins conséquent et supportable en fin de compte.

Mais depuis deux ans, tout à changé. Absolument tout. Je ne pourrai pas dire quand exactement ou si mais ce n’est pas vraiment le but de cet article.  Tout ce que je peux dire c’est qu’elle est venue insidieusement, sournoisement, sans que je ne vois vraiment quoi que soit. Des douleurs, des sensations sont apparus et depuis, jamais ces derniers ne m’ont quitté. Ou pas exactement. On va dire qu’ils se baladent désormais dans mon corps mais encore une fois, ce n’est pas vraiment le but de cet article alors passons directement à l’essentiel.

Cette angoisse, je la porte, je la subis depuis deux ans. Oui, deux ans exactement qu’elle me poursuis, me pourchasse, me fait passer de nombreuses épreuves. Toutes aussi dures les unes que les autres. Vivre est devenu assez difficile en soi. Mon quotidien à changé, s’est transformé. Je passe parfois par des épisodes de grandes peurs soudaines comme si je suis confronté à un danger permanent. C’est bien ça, un danger permanent. Un danger de mort, de peur qui ne me quitte jamais tant elle est présente dans chaque partie de mon corps, de mon esprit.

C’est pourquoi, ce sujet me tient tellement à coeur. Car je la subis. Je cherche des réponses à ça, j’essaye de la canaliser ou plutôt , l’apprivoiser car plus on cherche à la contrôler, plus elle en devient brutale, difficile à gérer, et de vous faire part de mon expérience parce que je sais, je comprends à quel point je suis loin d’être la seule à subir ça. A devoir perpétuellement me battre pour redonner un semblant de normalité à ma vie toute chamboulée.

Sortir dehors? Angoisse. Prendre la voiture? Angoisse. Marcher dans la rue? Angoisse. Faire les courses? Angoisse. Rester seule? Angoisse. Penser à l’avenir? Angoisse. Voir du monde? Angoisse. Symptômes? Angoisse. Sensations désagréables? Angoisse. (Oui, oui. Je peux encore en énumérer tout plein x) )

Je ne compte même plus le nombre de journée gâchée par la peur de la peur elle-même. L’angoisse est un sentiment fort. Très fort. Autant sur le plan physique que mental. Elle n’arrive, hélas, jamais par hasard. Il y a toujours une cause, un lien direct avec notre vécu, nos expériences passées, notre façon de voir et d’appréhender les choses. Avec le temps, j’ai compris qu’elle est là pour me faire passer un message et tant que je n’aurai pas assimilé ce message, elle restera jusqu’à ce que je trouve enfin ce qui doit être changé.

L’angoisse. C’est difficile à expliquer, à exprimer. D’ailleurs, on est souvent confronté à l’incompréhension des autres. Certains cherchent à nous aider tandis que d’autres pensent malheureusement qu’il suffit d’appuyer sur « stop stress » pour l’éradiquer. (Je peux vous assurer que si c’était aussi magique, ça serait parfait ! ). Alors je retourne à ma première question : qu’es-ce que l’angoisse? Et bien… un mal être intérieur je pense. Quelque chose qu’on a enfoui en nous depuis trop longtemps et qui cherche à se faire entendre par d’autre moyens (crise de panique, peur soudaine, irréfléchie, incontrôlable, coeur qui palpite, l’impression d’étouffer, de vivre même ces derniers instants, frissons et autres joyeusetés tout aussi sympathiques mais qui diffèrent selon chacun.) L’angoisse, c’est une émotion négative. Une émotion négative qui puisent dans la tristesse, la colère ou toute forme de sentiment destructeur qu’on a jamais réussi à exprimer au moment voulu. L’angoisse, c’est la perte de soi. Mais perte ne veux pas forcément dire qu’elle est définitive. Elle peut aboutir à un renouveau, à un retour sur soi pour réapprendre et choisir ce qu’on veux vraiment accueillir dans notre vie.

Je suis encore dans cette recherche mais je garde espoir. Je veux espérer. Et j’en viens même à vouloir aider, appuyer, soutenir ceux qui traversent également cette épreuve. Car comme je le disais plus tôt, je ne suis pas seule. Nous sommes beaucoup à vivre avec cette angoisse. Alors si tu veux en parler, vider ton sac, partager ton expérience, n’hésite pas ❤ On peut essayer de la vaincre ensemble ❤

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer